C'est vrai que j'avais écrit ce qui allait se passer. Au Proche et Moyen Orient c'est le terreau fertile de la Guerre qui s'installe. Le Russe Poutine navigue tant bien que mal entre les Syriens, les Iraniens et les Turcs.Qui eux sont aux prises avec les Kurdes. L' Arabie saoudite a conforté son alliance avec les Américains. Les Israéliens surveillent le Liban avec le Hezbollah et les Égyptiens ont des soucis avec les Lybiens. Le changement c'est la France. Le Président veut mettre sa touche dans ce bourbier au cas où le Bachar ferait un pas de trop avec l'arme chimique, (ce qu'il va faire) parce que l'intérêt de ce malade c'est que le conflit s'étale de façon à desserrer l'étau. Et le deuxième intérêt pour lui c'est que les Russes ne soient plus les seuls à "gérer" son problème car l'ours Russe ne l'aide pas pour rien car il a la main sur un point stratégique géographiquement en Méditerranée. Car c'est là-bas que tout va se jouer. D'abord c'est le choc des Civilisations, puis le choc des Religions internes Sunnites et chiites mais également des 3 Religions Monothéistes. Ensuite c'est le Pétrole car il y a des intérêts convergents. Les Russes ont intérêt a étendre le conflit afin que les prix flambent ce qui remonterait le prix de son pétrole. Mais les Américains aussi on ce point de vue. L'Iran également, en gros tout le monde à ce même objectif. Parce que nous le voyons bien, malgré que la Libye, l'Irak et la Syrie soient sur la touche pour le pétrole, l'approvisionnement se passe normalement. Or je me souviens dans les années 70/80 la moindre étincelle et le baril grimpait genre Tgv. Donc tous ces Pays ont cela en point de mire: la montée du prix du baril. A 50 dollars il n'est pas assez cher pour eux. Mais il y a un souci, c'est que on sait quand on entre en guerre mais pas quand on en sort. Alors ça va cahin caha, sauf  que c'est un jeux risqué. Bref ce climat n'est pas fameux et à mon avis les embrouilles sont à venir!

JP